L’influence des grands-mères sur certains auteurs

En l’honneur de la fête des grands-mères, j’ai posté il y a quelques jours un message sur Twitter.

Trois auteurs ont eu la gentillesse de témoigner.

Moi, c’est ma mamie qui m’a élevée et qui m’a donné le goût de la lecture. Ce qui a entraîné celui de l’écriture. Elle m’a toujours encouragée et même si elle n’est plus là aujourd’hui, j’en suis là grâce à elle.

Cyana Rohan

Ma grand-mère faisait ses propres livres, avec ses histoires à elle, des autocollants et des décalcomanies, des feuilles séchées… elle m’a créé un carnet d’histoires rien que pour moi.

Isabel Komorebi

Holala, que j’ai pu la bassiner pendant des heures, quand j’avais 10-12 ans, à lui raconter ce que j’écrivais. Je pense qu’elle avait du mal à suivre, elle et la fantasy ça faisait 2, mais elle m’a toujours écouté et soutenu. Partie depuis 8 ans…

Rémy
Image par défaut
Coralie Raphael
Je parle beaucoup d'auto-édition et essaie d'aider les auteurs à comprendre dans quoi ils mettent les pieds. Parfois j'écris aussi des livres. En savoir plus.
Publications: 158

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :