Parle-moi de ton marketing, Isabelle Morot-Sir

Isabelle Morot-Sir est l’auteur d’À l’aube du soleil vert, réédité le 23 janvier dernier, 17 ans après sa première publication. L’histoire : la Terre est attaquée par une race d’humanoïdes dotée d’une technologie supérieure. Samantha, jeune étudiante française, est emmenée en esclavage sur Zatbara, leur planète mère.

Isabelle est connue pour son franc-parler et sa ménagerie qu’on a toujours plaisir à voir en photo sur Instagram ou sur Twitter. Elle a commencé sa carrière en maison d’édition pour finalement se tourner vers l’autoédition et j’étais curieuse d’en savoir plus son expérience à travers la sortie d’À l’Aube du soleil vert qui est à la fois son premier et son 24e roman !


À l’aube du soleil vert est sorti chez Publibook en 2003 et le voilà cette année de retour en autoédition. Quel a été le plus gros changement durant ces 17 dernières années ?

Le plus gros changement ? Que je prenne conscience que j’avais une carrière ! En 2003, je faisais ça en dilettante. J’ai toujours écrit, c’est donc quelque chose qui fait partie de ma vie, ni plus ni moins. Il aura fallu que ma copine Jeanne Sélène me secoue, afin que je me dise qu’il y avait p’être quelque chose à faire avec mes bouquins. Donc le plus gros changement c’est d’avoir réalisé ça, puis d’avoir sauté dans le monde de liberté de l’autoédition et tout débuté de zéro au printemps 2017.

Ça fait un mois que ce roman de science-fiction est sorti et il a déjà d’excellents avis sur Amazon. Qu’as-tu fait pour promouvoir ton livre ?

Ni plus ni moins que pour chacune des sorties de n’importe lequel de mes romans : communication par le biais de mes réseaux sociaux.
N’habitant pas en France, il m’est impossible de contacter des journaux locaux afin de partager ce type d’infos. Mon seul appui sont les réseaux sociaux (Instagram, Twitter et Facebook) ainsi que les blogueuses qui ont l’immense tâche de soutenir les auteurs. Sans elles l’autoédition ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui !

Quelles sont les différences entre la sortie d’À l’aube du soleil vert en 2003 et celle de sa réédition autoéditée en 2020 ?

Rien n’est comparable ! J’ai pu avoir l’entière liberté de graphiste, correcteurs, date de sortie, etc. Vraiment, il n’y a rien de comparable, hors la joie de voir tous ses efforts se concrétiser sur le papier.

Je t’ai connue sur Twitter mais tu as également un magnifique compte Instagram. Comment gères-tu tes réseaux sociaux ?

Avec frénésie et difficultés ! J’essaie d’être organisée, mais c’est plus fort que moi, je dérive et pars en cacahuète. Pour Instagram, je m’astreins à préparer des photos plus ou moins squattées par mes poilus, tandis que pour les autres réseaux sociaux je prépare d’autres types de visuels, plus adaptés au format.
Sinon je suis chaque jour à sillonner mes réseaux, papoter avec mes followers, répondre à mes lecteurs et raconter l’avancée de mes romans.

J’ai vu sur Twitter que tu te prépares au Salon du livre avec ta complice Jeanne Sélène. Que penses-tu des salons en général ? Est-ce que tu en fais beaucoup ? Des conseils à donner ?

Les salons sont vraiment une magnifique opportunité de faire connaître ses écrits. Je n’ai que peu l’occasion d’en faire, j’habite trop loin de France pour ça, cependant lorsque j’étais encore en France j’en faisais régulièrement. Aujourd’hui, je ne peux que participer aux plus importantes manifestations, hélas, si je veux amortir mes coûts. J’adore vivre à Prague, mon seul regret c’est vraiment de ne pas pouvoir participer à plus de manifestations littéraires.
Pour ce qui est des conseils, ma foi, j’ai justement fait une courte vidéo sur le sujet.

Par quelle plateforme d’autoédition passes-tu ? Tes livres sont tous sur Amazon, as-tu d’autres canaux de distribution ?

Mes livres sont donc sur Amazon, le format numérique est en exclusivité KDP tandis qu’il est possible de me commander le format broché en direct. J’ai testé d’autres distributeurs et ma foi, je n’en ai pas été satisfaite.

Tu nous as dévoilé il y a quelques jours la couverture de ton prochain roman, Un Ange dans ma vie qui sortira le 20 mars. Nous sommes à moins d’un mois de la sortie. Comment te prépares-tu ?

De manière confuse pour ne pas dire anarchique ! En fait certains auteurs sont hyper organisés, ils ont des listes de tout ce qu’il y a à faire et cochent au fur et à mesure. Pour ma part, je fonctionne en mode chaotique-bohème… Néanmoins, je communique de manière plus ou moins organisée sur mon futur roman, présentant la couverture, le résumé, les personnages au fur et à mesure des jours. Pour ça je prépare des visuels, des citations tirées du livre. Je présente aussi le moodboard de mes inspirations parce que c’est un exercice que j’adore. J’ai d’ailleurs une page sur mon site, consacrée uniquement à mes inspirations, mes divers moodboards et musiques.
Pour résumer, disons que j’essaie de communiquer sans blaser, ce qui est parfois un exercice de haut vol ! Ainsi cette semaine ce sera présentation de la couverture puis le résumé. Ensuite on entrera un peu plus dans le vif du sujet avec des citations et l’apparition de quelques personnages.


Si vous n’avez pas encore entendu parler d’À l’aube du soleil vert, allez sur sa page Amazon pour y lire ceux qu’en pensent les lecteurs d’Isabelle.

Pour la liste de tous les livres d’Isabelle, visitez son site web.

Rendez-vous sur son compte Twitter pour suivre l’avancée de ses projets et partager son quotidien au milieu de sa ménagerie !

Et enfin jetez un œil à sa chaîne YouTube pour toutes sortes de conseils !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :