Atteindre les lecteurs : le meilleur moment pour publier un livre

Travaillez au rythme du calendrier commercial

Quelle que soit la manière dont vous publiez, les livres sont liés au rythme des librairies. Chaque fois que vous prévoyez de publier votre livre, assurez-vous d’avoir un plan de marketing viable pour l’accompagner. N’oubliez pas : même si vous vous autopubliez et que vous vous chargez de tout vous-même, vous comptez sur l’accueil des lecteurs et du marché. Ça dépend en grande partie de facteurs qui échappent à votre contrôle.

Les maisons d’édition travaillent des mois à l’avance. L’espace est précieux, qu’il soit en ligne ou physique. Quand vous planifiez la sortie d’un livre, vous devez tenir compte de QUI et de QUELS canaux vous dépendez. La plupart de ces canaux sont commerciaux et sont fortement influencés par les fêtes saisonnières. En règle générale, mieux vaut éviter de sortir un livre en août si vous vous attendez à une réponse importante de la part des médias. À moins que votre livre ne soit lié à Noël, n’insistez pas pour le publier après la première semaine de décembre.

Fonctionnement du calendrier commercial

Voici comment ça se passe. Le secteur de l’édition se met pratiquement en veilleuse à partir de la première semaine de décembre. À partir de cette date, les détaillants se concentrent entièrement sur les ventes, et non sur les événements. Les délais de réaction et de livraison augmentent, car tout le monde est sous pression. Les entreprises sont composées de personnes. Elles aussi méritent une pause. Si vous êtes en vacances et libre de faire ce que vous n’avez pas eu l’occasion de faire, n’oubliez pas que les personnes avec lesquelles vous travaillez se considèrent elles-mêmes comme des entreprises ou des indépendants.

Oui, Noël et les périodes saisonnières sont des moments de ventes importantes. Mais ça ne signifie pas que c’est le moment idéal pour publier.

Le graphiste, le maquettiste ou l’éditeur indépendant que vous avez engagé en novembre ou décembre pour un projet de livre est peu susceptible de répondre aux messages le 24 décembre. De même, que vous ayez affaire à une plateforme d’autoédition, BoD ou n’importe qui d’autre, assurez-vous de connaître leur disponibilité. C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne suggère jamais de publier en décembre, à moins d’être absolument certain d’avoir établi un plan de publication adéquat et que votre réseau de soutien soit disponible pendant cette période.

Après Noël, c’est peut-être le meilleur moment pour publier un nouveau livre. En novembre, vous êtes idéalement placé pour planifier et respecter le calendrier des précommandes de janvier, avec fin janvier/février pour mettre en œuvre la préparation de la Saint-Valentin. Février est un mois idéal pour les sorties. Les gens se sont remis de la gueule de bois de Noël. En Amérique du Nord, les factures des cartes de crédit ont été réglées. Les jours deviennent plus lumineux et plus chauds. Ça fonctionne bien avec la romance, qui correspond aux thèmes du changement, de l’espoir, des nouveaux départs et de l’opportunité.

Meilleur moment par genre

L’humeur et l’accueil du marché sont très importants. Certains livres fonctionnent mieux à différents moments de l’année.

Janvier – avril : romance, développement personnel, cuisine
  • Janvier est marqué par l’effet de la rentrée littéraire de septembre et les retombées des prix littéraires de fin d’année (Goncourt, Renaudot, etc.). Ça booste les ventes de littérature générale.
  • Février et mars voient une augmentation des ventes de livres liés à la romance, en raison de la Saint-Valentin, ainsi que des guides de voyage et livres sur le bien-être, les lecteurs anticipant le printemps.
  • Avril est le mois du livre, avec le Festival du livre de Paris et la Journée mondiale du livre. Ça peut influencer les ventes de divers genres.
Mai – août : aventure, fantaisie, voyages
  • Mai et juin observent un pic des ventes de livres de poche, guides pratiques (jardinage, bricolage) et livres pour enfants et jeunes adultes, notamment en anticipation des vacances d’été.
  • Juillet et août favorisent la vente de romans (notamment la littérature de plage), de livres de poche, et de guides de voyage, les lecteurs profitant des vacances pour des lectures plus légères ou des préparations de voyages.
Septembre – novembre : scolaire, horreur, paranormal
  • La rentrée littéraire en septembre influence fortement le marché avec une multitude de sorties en littérature générale, essais, et biographies. C’est une période clé pour l’édition.
  • Octobre voit souvent un pic dans les ventes de livres jeunesse et scolaire, en lien avec la rentrée scolaire.
  • Novembre est marqué par le Salon du livre jeunesse à Montreuil, influençant les ventes dans ce segment.
Décembre – janvier : jeunesse, cuisine, livres illustrés, quiz, dictionnaires et autres livres amusants.
  • La période des fêtes en décembre booste les ventes de beaux livres, coffrets, bandes dessinées, et livres cadeaux dans une large variété de genres.

Il s’agit d’un guide général. Il n’y a pas de règles strictes. Essayez de faire coïncider votre livre avec un événement ou une occasion où vous souhaitez le promouvoir.

Meilleur moment pour la fiction

C’est difficile de déterminer quel est le bon moment pour la fiction, mais il faut savoir à quel genre littéraire appartient votre roman avant de choisir une date. Il n’y a pas de bon ou de mauvais moment.

L’état d’esprit d’un livre a beaucoup à voir avec la date de publication. Tout bon livre chante une chanson. Sachez laquelle chante votre livre.

Les lecteurs recherchent deux choses : l’information ou l’inspiration (parfois les deux). Et votre message d’information ou d’inspiration devrait arriver au moment où ils le recherchent.

Les livres politiques, jeunesse et ceux sur les célébrités se vendent bien en fin d’année, car ils sont considérés comme des cadeaux faciles à faire.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les maisons d’édition accélèrent la sortie d’un livre ou décident de le retarder parfois jusqu’à 18 mois plus tard.

Coralie Raphael
Coralie Raphael

Je parle beaucoup d'auto-édition et essaie d'aider les auteurs à comprendre dans quoi ils mettent les pieds. Parfois j'écris aussi des livres.
En savoir plus.

Articles: 262

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *