Auto-édition : un tremplin vers l’édition traditionnelle ?

Auto-édition : un tremplin vers l’édition traditionnelle ?

Voici la réponse courte à la question posée dans le titre de cet article : vendez beaucoup de livres, des milliers. Vendez-en tellement que l’édition traditionnelle devienne moins intéressante d’un point de vue financier que l’auto-édition.

Peu de gens aiment la réponse courte alors voici la réponse longue.

Après avoir auto-publié un ou plusieurs livres, quelques auteurs souhaitent passer du côté de l’édition traditionnelle. En général, c’est parce qu’ils sont déçus de leurs ventes ou de leur visibilité. Parfois, c’est ainsi qu’ils ont prévu leurs carrières.

La formulation diffère souvent mais la question qu’ils se posent est la même :

Comment donner à mon livre la visibilité qu’il mérite ?

Avec l’explosion de l’auto-édition, ces dernières années, beaucoup d’auteurs :

  1. décident de ne même pas tenter d’être publié traditionnellement, même quand ils ont un manuscrit qui tient la route, ou
  2. pensent qu’il vaut mieux s’auto-publier en premier puis chercher un agent littéraire ou une maison d’édition par la suite.

Concernant le point n°1, quelques auteurs s’auto-publient pour la satisfaction instantanée. Ou pour éviter ce qui est vu comme un long parcours du combattant pour obtenir un contrat d’édition (qui bien sûr sera financièrement moins intéressant que l’auto-édition).

Ceux qui me lisent régulièrement le savent : j’encourage toujours les auteurs à être également entrepreneurs et responsables de la réussite de leurs carrières. J’aimerais voir plus d’auteurs considérer l’auto-édition comme un objectif de carrière bien réfléchi plutôt qu’un tremplin vers l’édition traditionnelle. Ce n’est pas plus facile d’intéresser un agent littéraire ou un éditeur quand on est auto-publié. Et comme les nouveaux-venus ont parfois tendance à faire peu d’effort pour sortir des livres de qualité (ils font les choses dans la précipitation, n’investissent pas suffisamment et ne connaissent pas leur audience), il y a peu de chances que leurs livres attirent l’attention.

Avant de vous auto-publier, vérifiez si vous vous reconnaissez dans les descriptions qui suivent. Si vous répondez « oui » à quelques unes de ces affirmations, alors vous êtes sur la bonne voie.

1. Votre travail trouve difficilement sa place sur le marché traditionnel ou commercial.

Si vous ne savez pas si votre œuvre a un potentiel commercial ou si elle intéresserait une maison d’édition traditionnelle, commencez par vous renseigner. Savoir si votre genre littéraire se vend bien en ebook. Voici un tableau qui pourrait vous aider.

Étudiez les best-sellers de votre catégorie sur Amazon et autres sites marchands. Essayez de comprendre comment le marché a évolué ces dernières années. Mettez-vous les pieds dans un marché ultra concurrentiel ? Un marché de niche ou un marché en pleine croissance avec de nombreuses opportunités ? Anticipez les défis qui vous attendent. Et tant que vous y êtes, étudiez les stratégies marketing et plateformes des auteurs dont vous entendrez parler lors de vos recherches. Peu importe qu’ils soient indépendants ou publiés en maisons d’édition traditionnelles tant qu’ils ont une carrière réussie.

Vous avez la flemme d’étudier le marché ? Vous n’augmentez pas vos chances de réussir en tant qu’auteur indépendant.

2. Vous avez épuisé toutes vos options du côté de l’édition traditionnelle et êtes prêt à vous investir dans une carrière d’auteur-entrepreneur pour plusieurs années.

C’est difficile de trouver un agent littéraire ou de décrocher un contrat d’édition. Mais comme je l’ai dit plus haut, ça ne devient pas forcément plus facile après s’être auto-publié, à moins de rester dans le TOP 10 des best-sellers d’Amazon pendant des semaines (et encore, même comme ça, ce n’est pas garanti).

Si vous pensez que la prochaine étape de votre carrière est l’auto-édition alors lancez-vous, investissez-vous sur le long terme et publiez plusieurs livres voire une saga. Il vous faut construire puis consolider votre audience à chaque nouveau livre que vous publiez. Bien sûr, libre à vous de changer de genre d’un livre à l’autre mais il faudra alors trouver une nouvelle audience à chaque fois.

3. Vous avez l’intention d’écrire et publier 3 à 5 livres avant de ré-évaluer votre stratégie de publication.

Observez les auteurs indépendants qui réussissent et vous verrez que la majorité d’entre eux ont beaucoup de livres à leur actif. Plus vous en publiez, plus vous avez les moyens de développer des stratégie marketing et trouver votre audience.

Si vous n’en avez publié qu’un et que vos ventes ne sont pas satisfaisantes les trois premiers mois… Vous attendez trop de résultats de ce seul livre (et beaucoup trop tôt).

4. Vous avez lu les guides d’auteurs indépendants qui ont réussi pour savoir ce qu’il faut pour promouvoir et vendre votre livre correctement.

Les secrets d’une longue carrière réussie ne sont pas du tout secrets. Les auteurs qui vivent de l’auto-édition ont presque tous écrit pour expliquer comment ils en sont arrivés là. Mais peu de nouveaux-venus prennent le temps de lire ces guides et d’appliquer leurs stratégies à la lettre.

Si vous ne savez pas vers qui vous tourner, je vous propose de lire le guide de Nathalie Bagadey qui sera bientôt réédité.

5. Vous êtes suffisamment patient pour attendre que des éditeurs fassent le premier pas.

Beaucoup d’auteurs se questionnent sur la meilleure façon d’approcher un agent littéraire ou un éditeur. Pourquoi ne pas attendre que ce soit eux qui vous approchent ? C’est ainsi que vous saurez quand vous aurez atteint le niveau de réussite nécessaire pour intéresser le marché traditionnel.

Mais à ce moment-là, vous profiterez si bien de votre succès et de vos ventes que vous n’aurez peut-être plus envie de les partager avec un agent ou un éditeur.

Je n’aime pas décourager les auteurs qui veulent se lancer dans l’auto-édition mais ça ne mène à rien si vous voyez ça comme un bouche-trou ou une stratégie sur le court terme. Soyez à l’affût, connaissez vos points forts, la catégorie dans laquelle se trouve votre livre et votre capacité à être votre meilleur promoteur.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :