Le mythe du génie solitaire

D’où vient le mythe du génie solitaire ? Vous savez, l’auteur assis seul dans sa mansarde qui attend que sa muse lui souffle l’inspiration en compagnie d’une bouteille d’alcool.

La créativité est un acte collectif

On aime croire que Thomas Edison était seul derrière ses milliers de brevets et inventions. Mais en réalité, il était un précurseur de la recherche industrielle moderne appliquée, avec deux associés et une équipe de 60 chercheurs salariés. Edison a certainement apporté l’environnement de travail, la persévérance et beaucoup d’inspiration. Mais ce sont ses employés qui, dans l’ombre, en combinant leurs efforts, ont contribué à découvrir et développer les idées qu’on attribue uniquement à Edison.

De leurs côtés, Einstein, Bohr, Pauli, Planck et d’autres génies de la communauté scientifique ont certainement passé de longues heures à conduire, seuls, leurs expériences. Mais ils savaient qu’il était important de se rencontrer pour partager leurs résultats et en débattre.

Les auteurs, eux, appartiennent à la communauté créative. Énormément de gens ont des rôles importants dans la vie professionnelle d’un auteur. Par exemple, pour Le Jardin secret de Marie, j’ai fait appel à :

  • deux amies pour un premier avis ; elles sont honnêtes et n’ont pas peur de me dire ce qui ne va pas dans la construction de mon histoire
  • un correcteur professionnel ;
  • un éditeur pour la mise en page et la rédaction du résumé ;
  • à plusieurs illustrateurs jusqu’à ce que j’obtienne l’illustration que je voulais ;
  • à une graphiste pour la couverture ;
  • une narratrice pour la lecture du livre audio.

J’ai également eu la chance d’être en contact avec une éditrice expérimentée du groupe Editis. Elle a pointé tous les points faibles de mon histoire, m’a suggéré de nouvelles idées pour réécrire et améliorer mon roman. J’ai choisi d’écouter ses conseils car cette éditrice sait mieux que moi ce qu’attendent les lecteurs. C’est son travail d’améliorer dans l’ombre l’œuvre d’un auteur.

L’auteur n’est pas le solitaire qu’on s’imagine

C’est vrai que beaucoup d’auteurs aiment se mettre à l’écart du monde pendant des semaines ou des mois. Mais c’est surtout pour des raisons pratiques comme pouvoir écrire toute la journée sans interruption ou distraction.

Mais l’auteur n’est pas forcément un solitaire ou un asocial. Au contraire, un bon auteur se doit d’avoir une connexion avec le monde. Dans son avant-propos à La Comédie humaine, Balzac expliquait avoir pour projet d’identifier les « espèces sociales » de son époque.

Apprendre des autres

Apprenez des gens qui ont plus d’expérience que vous dans le milieu. Travaillez avec eux. Ils peuvent vous apporter ce coup de main dont vous avez besoin pour vous dépasser et donner le meilleur de vous-même. Trouvez les personnes qui sauront vous motiver et vous soutenir pendant tout le processus qui mène à la création d’un livre.

C’est particulièrement important si vous optez pour l’autoédition qui n’est pas soumise aux contrôles de qualité. Un auteur indépendant a rarement à ses côtés un éditeur ou autre professionnel de l’édition pour l’aider à déterminer le genre littéraire et le lectorat de l’œuvre, à mieux la structurer. Il est aussi là pour apporter un œil critique sur le style et s’assurer qu’à la fin, le livre vous apporte une bonne réputation et de la crédibilité plutôt que le contraire.

Je dis souvent que quand je veux changer de tête, je vais chez le coiffeur. Je ne me coupe pas les cheveux moi-même. Même pour mon site que j’ai créé en grande partie toute seule, quand j’ai voulu le rendre plus professionnel, j’ai acheté un thème premium et ai demandé de l’aide à mon conjoint qui est informaticien.

Il y a des choses que vous pouvez faire seul mais écrire ne devrait pas en être une. Si vous souhaitez publier un livre, plus vous aurez de personnes professionnelles et expérimentées à vos côtés et plus vous aurez de chances d’impacter positivement vos lecteurs.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :