Comment perdre son temps sur les réseaux sociaux ?

Il y a quelques jours, je vous parlais de comment perdre son temps à essayer d’être publié. Mais on peut aussi perdre son temps sur les réseaux sociaux.

Souvent les gens se demandent : comment puis-je utiliser Twitter (ou un autre réseau social) pour promouvoir mon livre ? C’est un peu comme se demander : comment trouver la personne qui me rendra heureux pour le restant de mes jours ?

Beaucoup de facteurs entrent en jeu et l’un des plus importants est : avez-vous des choses intéressantes à dire ? Commencez donc par vous poser cette question.

Ensuite, voici 3 choses à savoir avant de tenter d’obtenir quelque chose des réseaux sociaux.

1. L’objectif

Les réseaux sociaux sont un outil. Ils fonctionnent donc mieux si vous l’utilisez en ayant un objectif ou une stratégie en tête.

Vous vous sentez perdu ? Voyez ça comme un exercice créatif. Une page blanche et un stylo sont des outils. Ce que vous décidez d’en faire relève de la créativité. Ça demande d’avoir un peu de vision. Si vous utilisez les réseaux sociaux seulement pour promouvoir votre livre, vous allez faire fuir les gens. Et ce n’est pas une approche très créative, n’est-ce pas ? Souvent, il vous faut exprimer de l’intérêt pour les autres avant toute chose.

Alors voilà les questions à se poser : quel objectif poursuivre ? De quelle façon se rendre intéressant, serviable, divertissant ? Avec un objectif fixé, vous serez plus efficace et surtout, vous prendrez plus de plaisir à utiliser les réseaux sociaux.

Ne vous attendez pas à ce que tout se fasse en un jour. Il va vous falloir expérimenter et faire preuve de patience. Et c’est très bien comme ça. Même si vous échouez, vous aurez appris quelque chose.

2. Le (bon) contenu

Même un expert en marketing aura bien du mal à vendre ou à donner de la visibilité à un produit médiocre. Si ce que vous avez à offrir ne satisfait pas les exigences de vos lecteurs, vous aurez des difficultés à faire fonctionner le bouche-à-oreille car les gens n’auront pas confiance en votre travail.

Le bon contenu est facile à reconnaître sur les réseaux sociaux : c’est ce que tout le monde veut partager, commenter, liker. Il excite les utilisateurs qui veulent tous donner leurs avis. C’est ce qui se passe quand un bon contenu rencontre la bonne audience.

3. Le contexte

Les utilisateurs de Twitter ne sont pas les mêmes que ceux de Facebook ou ceux de LinkedIn. Bien sûr, on peut trouver des points communs à ces gros réseaux sociaux mais chacun touche des audiences différentes, avec des langages différents parce qu’elles n’ont pas la même vision ni les mêmes besoins.

Ça veut dire que vous perdez votre temps si vous décidez de propager exactement le même message sur différents réseaux sociaux. Vous perdrez aussi votre temps si vous ne changez pas votre message au fil du temps. Le message doit répondre à un contexte, être opportun et personnalisé pour chaque audience.

Parfois, vous réaliserez peut-être qu’une audience n’est faite pour aucun de vos messages.

Comment savoir ? Si vous portez un peu d’attention autour de vous, ce n’est pas difficile à voir. Personne ne commente, répond, partage, like… Bref, personne n’interagit. Peut-être même qu’on vous ignore. Ou alors vous ne voyez tout simplement aucun impact marketing (traffic sur votre site, ventes qui ne décollent pas, etc.).

Ça a l’air peut-être compliqué et laborieux comme ça mais avec un peu de jugeote et d’intuition, vous trouverez sans peine votre stratégie.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :