Rédigez vos biographies avec soin

Il y a quelques jours, je vous ai demandé de me parler de vos biographies sur Twitter :

Par courte, j’entendais les biographies d’une ligne du genre « Jean Dupont est un auteur indépendant. » Et vous avez été nombreux à me répondre que vous préférez les biographies courtes. Mais quand je suis allée voir, vous aviez des biographies plutôt longues en fait.

Pour ceux qui ont des biographies courtes, il y a les timides et les modestes. Mais il y a aussi d’autres raisons comme les auteurs qui en imitent d’autres plus célèbres qui eux peuvent tout à fait se permettre ce style concis.

Donc pour certains auteurs, c’est histoire de se donner une certaine stature. Pour d’autres, c’est pour se donner un air mystérieux. Le charme de l’auteur introverti que vous ne devriez pas trop connaître pour ne pas gâcher le plaisir de lire ses livres.

Moi, en grande curieuse, quand je vois une biographie très courte, j’ai l’impression qu’on me dit : « Je me moque bien de toi et je n’ai ni besoin de ton aide ni d’interagir avec toi. » Une courte biographie, c’est une occasion manquée de dire quelque chose à votre sujet, d’expliquer ce qui vous intéresse et de mener les gens à aller voir votre travail. Sauf si vous vous appelez Guillaume Musso ou Camille Combal, bien sûr.

Je tiens à dire qu’une courte biographie ne m’a jamais refroidie quand il s’agit d’une personne qui m’intéresse. Mais c’est un obstacle dont on se passerait bien. Et c’est souvent les auteurs aux courtes biographies qui n’ont pas de sites ou d’informations de contact faciles à trouver.

Si vous ne racontez pas votre histoire, qui le fera ?

Je sais que les auteurs aiment rester mystérieux ou veulent que leurs livres parlent à leurs places. Mais se dévoiler, ça fait partie du jeu dans une carrière d’auteur. Et à moins de recevoir plus d’opportunités que vous pouvez en accepter, ce n’est pas le moment de donner dans la mystérieuse biographie d’une ligne.

Voici maintenant quelques astuces pour rédiger une biographie (ou plusieurs) à afficher partout où on peut vous trouver sur le net.

1. Écrivez une biographie détaillée.

Commencez par écrire une longue biographie si vous n’en avez pas déjà une. Je vous propose trois questions pour vous aider à vous lancer :

  • Qui suis-je ?
  • Comment en suis-je arrivé là ?
  • Qu’avons-nous en commun ?

Ce sont de vastes questions. Il vous faudra un peu de temps pour y répondre sans être trop égocentrique ni vous prendre trop au sérieux. Le faire sous forme d’histoire ou de profil de personnage peut aider et ça tombe bien, les auteurs sont plutôt bons dans ce registre.

Voici un extrait de la longue biographie de Cordélia :

Chargée de communication le jour, écrivaine la nuit et freelance les week-ends, j’ai de multiples casquettes. Vous le verrez en parcourant mon blog, je suis une grande lectrice, une féministe et une militante pour la cause LGBT+. Ce blog me permet notamment de donner des conseils d’écriture et de lecture. Je suis en effet autrice de plusieurs histoires.

Voici un autre exemple, différent, avec le début de la biographie de Georgina Tuna Sorin :

Je vous dis tout (ou presque). Mes parents m’ont affublée du doux prénom de Georgina un matin d’octobre 1982, à Vila-Real (Portugal). J’ai ensuite grandi dans la cité Ducale, la ville à la plus belle place d’Europe : Nancy. Puis, la vie m’a fait voyager.

Il n’y a pas une seule bonne façon d’écrire une biographie mais elle doit communiquer votre voix, votre personnalité ou un point de vue. Cordélia et Georgina le font toutes les deux avec des approches très différentes. Après avoir lu quelques lignes, vous commencez à voir ce que vous avez en commun avec elles.

Une longue biographie devrait compter au moins 250 mots et se trouver sur votre site d’auteur. Vous ne devriez l’utiliser nulle part ailleurs puisque, si elle est bien faite, elle devrait être trop développée pour d’autres usages. Elle est pour vos fans, ceux qui s’intéressent le plus à vous, pour les éditeurs si vous visez l’édition traditionnelle et les influenceurs qui ont lu votre livre et qui ont cherché votre site ou votre blog.

2. Créez une courte biographie pour la capsule auteur en bas de vos articles de blog.

Prenez la version longue de votre biographie et élaguez. Quels sont les éléments les plus importants à garder ?

  • Une vue d’ensemble sur votre expérience et votre formation (si pertinent)
  • Tout ce qui vous accrédite (vos publications, les prix gagnés, tout ce qui sert de preuve sociale)
  • Un point de vue ou une voix

Jetons un œil à la biographie de Larry Quo qui est concise et coche deux des trois points cités plus haut.

Issu de la vente et du management, j’ai bifurqué à 180° pour m’installer définitivement dans l’écriture. Je suis un apprenant et mon terrain de développement, c’est la nouvelle et autres récits courts. Mes thématiques sont ancrées : tranches de vie, sociologie, vie pro.

Qu’est-ce qui constitue un point de vue ou une voix ici ? On trouve des mots bien choisis qui communiquent un point de vue : vente et management, apprenant, nouvelle et récits courts, sociologie. Ce sont tous ces petits signaux au lecteur qui caractérisent Larry.

3. Personnalisez votre biographie pour chaque réseau social où vous êtes actif.

On vous accordera plus de crédit si vous écrivez une biographie sur mesure pour chacun de vos réseaux sociaux. Dans certains cas, c’est nécessaire, comme sur Twitter où vous n’avez que 160 caractères pour écrire quelque chose d’original. Dans d’autres cas, vous pouvez copier-copier votre courte biographie (celle du point 2) mais puisque les communautés de chaque réseau social sont différentes, il vaut mieux se concentrer sur les détails les plus pertinents pour chacune de ces communautés.

Où la personnalisation vous sera le plus bénéfique (selon moi) :

  • Facebook. Pourquoi ? Les gens utilisent ce site pour différentes raisons et il est impossible de prédire qui lira la partie publique de votre profil. Si vous envoyez des demandes d’amis à des gens qui ne vous connaissent pas ou ne se souviennent pas de vous, cette biographie est d’autant plus importante. En bref : si vous utilisez Facebook en partie pour vos activités professionnelles mais que vous n’avez pas de biographie publique, vous pourriez passer à côté d’opportunités.
  • LinkedIn. Là, ça dépend de l’emploi que vous occupez à côté de l’écriture et du rôle que votre carrière professionnelle joue dans votre vie d’auteur. Mais sur LinkedIn, les biographies devraient être plus… Eh bien, plus professionnelle, tournée vers vos réussites et tout ce qui touche aux affaires.

4. Si votre biographie est souvent utilisée par les autres, fournissez-leur une version facile à copier-coller sur la page Auteur de votre site.

C’est important pour ceux qui participent régulièrement à des salons ou séances de dédicaces, ceux qui pourraient être souvent mentionnés dans les médias, par exemple. Les gens qui devront vous présenter apprécieront d’avoir une version de 100 à 200 mots de votre biographie qu’ils pourront utiliser.

J’espère que cet article encouragera ceux qui ont une « mystérieuse » biographie à en écrire une plus communicative. Parce qu’encore une fois, si vous ne racontez pas votre histoire, qui le fera ?

Je serais heureuse de lire vos astuces pour écrire une biographie dans les commentaires.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :