Une page Facebook ne remplace pas un site d’auteur

Une page Facebook ne remplace pas un site d’auteur

Il m’est arrivé de lire sur Twitter qu’une page Facebook peut remplacer un site d’auteur.

Ou encore : Pourquoi ne pas juste utiliser Facebook ? Est-ce que ce n’est pas là que tout le monde passe son temps ? Pourquoi les gens visiteraient mon site ? Pourquoi s’embêter à faire un site qui me causera du tort si je ne le mets pas à jour ?

Je vais commencer par expliquer pourquoi c’est une mauvaise idée d’utiliser Facebook à la place d’un site d’auteur.

1. Les gens peuvent quitter Facebook.

Vous souvenez de MySpace ? Devinez combien de gens fréquentent encore cette plateforme ?

Ça peut être difficile à concevoir mais Facebook pourrait perdre la faveur du public. Une autre plateforme pourrait devenir plus populaire ou un tout nouveau site ou une nouvelle technologie pourrait faire son apparition. C’est impossible à prévoir. Mais en choisissant Facebook plutôt qu’un site d’auteur, vous favorisez le court terme. Vous investissez votre temps et votre énergie dans une plateforme qui ne vous rapportera peut-être rien dans quelques années. Ça convient peut-être à votre campagne promotionnelle actuelle mais ce ne sera peut-être pas le cas pour votre deuxième ou votre troisième projet.

Pendant ce temps, vous n’avez pas de site et il vous est difficile d’identifier et d’atteindre ceux qui n’utilisent pas Facebook.

2. Vous ne contrôlez pas Facebook.

C’est une évidence que les auteurs ne prennent pas suffisamment au sérieux. Vous ne contrôlez pas ce que fait Facebook (son design, son interface utilisateur, vos j’aime et vos followers, ses fonctionnalités, ses publicités). Vous êtes limité dans la façon dont vous pouvez optimiser votre usage du réseau social. Vos statistiques sont elles aussi limitées à ce que Facebook mesure et veut bien vous dire.

Beaucoup de particuliers et d’entreprises ont eu une mauvaise surprise quand Facebook a revu ses algorithmes. À présent, seuls les statuts les plus populaires sont vus par la plupart des fans d’une page. Si vous voulez atteindre tous ceux qui ont aimé votre page, il vous faut maintenant payer.

Ceci dit, c’est vrai qu’un site avec 37 millions d’utilisateurs mensuels (en France) est intéressant pour toute personne cherchant à installer sa présence en ligne. Je ne vous dis pas d’ignorer Facebook mais comprenez que vous n’y faites pas la loi.

3. Un site est le moyen le plus efficace pour informer votre audience.

Votre site d’auteur est la plaque tournante de toutes vos activités (en ligne et hors ligne). Imaginez les scénarios suivants :

  1. Un lecteur potentiel entend parler de votre livre par un ami. Il cherche votre nom sur un moteur de recherche ou le titre de votre livre. Où va-t-il atterrir ? Si vous n’avez pas de site, il va certainement atterrir sur Amazon. Ce n’est pas une mauvaise chose sauf s’il boycotte le géant américain.
  2. Une lectrice finit votre livre, l’adore et veut savoir si vous avez une séance de dédicaces de prévue. Elle cherche le titre de votre livre sur un moteur de recherche. Que trouve-t-elle ?
  3. Un lecteur finit votre livre, l’adore et veut savoir ce que vous avez écrit d’autre. Il va peut-être explorer Amazon, retourner sur Google chercher votre site d’auteur et tomber sur votre page Facebook. Y trouvera-t-il les informations qu’il cherche ?
  4. Une journaliste entend parler de votre livre et souhaite vous contacter. Elle fait une recherche sur Google. Que trouve-t-elle ?

Vous voyez où je veux en venir. Quand les gens cherchent une information, ils se rendent en général sur un moteur de recherche. Ils n’ont pas envie de visiter une page Facebook quand ils ont un objectif en tête ou quand ils sont à la recherche d’une information. Pourquoi ? Parce que Facebook est un lien social. Il permet aux gens de rester aisément en contact. Ce n’est pas un endroit où l’on cherche des informations mais un lieu de discussions et d’interactions sociales.

Tandis qu’un site est le point de rassemblement pour toutes les personnes intéressées par votre travail qui cherchent à en savoir plus en passant directement par vous. Peu importe qu’ils aient entendu parler de vous en ligne ou hors ligne, les gens ont le réflexe de chercher les informations sur leurs portables, tablettes et ordinateurs. Votre site est une ressource disponible 24/7 qui n’attend qu’eux.

Mais ne vaut-il pas mieux ne pas avoir de site qu’un site de piètre qualité ?

Avec l’existence d’outils comme WordPress, il faut une sacrée dose d’efforts de nos jours pour avoir un site de piètre qualité.

Je me demande aussi pourquoi votre site ne serait pas mis à jour ou causerait du tort à votre carrière si vous écrivez et publiez régulièrement. La seule raison imaginable est que vous avez un site développé comme on le faisait au début du siècle. À l’époque, vous aviez besoin d’un développeur web, le « webmaster. » Aujourd’hui, si vous construisez un site, ça doit être de façon à ce que vous, l’auteur, puissiez en faire la maintenance et le garder à jour (et c’est aussi simple que de modifier un fichier Word).

Si vous n’y arrivez pas seul, il vous faudra peut-être dépenser une centaine d’euros tous les ans ou tous les deux ans pour rémunérer un développeur qui vous assistera à garder votre site à jour et fonctionnel. Mais pour un auteur qui espère une longue carrière, c’est le meilleur et le plus important investissement qu’il puisse faire.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :