Voilà pourquoi il n’y a pas de mal à être naïf

Voilà pourquoi il n’y a pas de mal à être naïf

Beaucoup de « gens normaux » finissent par rater ce qu’ils avaient prévu de réussir. Ils galèrent pendant des années au rythme du métro-boulot-dodo, gardent ce manuscrit inachevé dans un tiroir, mettent ce qu’ils peuvent de côté pour la retraite tant attendue mais faite d’ennui quand on y est. Pas très encourageant, hein ?

Laissez-moi vous dire ce qui est encourageant : la plupart des gens qui réussissent comme on dit (que la réussite soit de votre point de vue ou du leur) sont des gens « normaux » comme vous et moi.

Ce ne sont pas des génies, des ninja ou des savants. Certains sont chanceux ; d’autres ont de bonnes relations.

Quand j’ai écrit Le Jardin secret de Marie, je ne pensais pas aux ventes. Ni même à écrire le prochain Prix Goncourt. Je me disais plutôt : « Je parie que je peux écrire quelque chose qui est au moins aussi bon que ce que je lis. »

Si j’avais fait mes recherches avant et découvert ce qu’il faut pour « percer » dans le milieu de l’édition, j’aurais abandonné avant même d’avoir écrit une ligne.

Si vous vous laissez freiner par la peur de l’inconnu (« vais-je m’en sortir dans ce monde ? ») avant même de commencer, vous ne vous lancerez jamais.

Choisissez d’être naïf, plutôt.

Concentrez-vous sur un objectif personnel et gratifiant et vivez vos rêves.

Les gens « qui réussissent » ont souvent une chose en commun. Ils refusent de maintenir le status quo, d’adhérer aux règles imposées par la société ou de suivre la norme.

Si vous vous autorisez à « être naïf » et à ne pas vous laisser submerger par l’incommensurable attente de la société, les opportunités viendront à vous.

Vos premiers efforts ne vont certainement pas vous porter aux sommets de la réussite mais vous les aurez faits. Voilà ce qui devrait être votre objectif. Vous apprendrez toujours plus en cours de route, bien plus que ce qu’on peut apprendre à l’école. (J’ai appris le chinois à l’école et le japonais en autodidacte. Aujourd’hui, je ne connais plus un mot de chinois mais je lis quotidiennement en japonais.)

Si vous voulez vraiment connaître la réussite personnelle (peu importe le domaine) suivez cette règle : brisez les règles.

  • Vous voulez écrire un livre ? Alors écrivez un livre ou deux ou trois !
  • Vous voulez trouver un mentor en la personne d’un formidable auteur ? Alors commencez par demander à votre auteur préféré. Oui, il sera certainement trop occupé pour vous aider mais demandez-lui alors de vous diriger vers un bon mentor ! L’auteure Julie Wildwater s’est un jour trouvée assise à côté de Matthew Mather dans un avion et celui-ci a accepté de devenir son mentor.
  • Vous voulez un meilleur style de vie ? Cessez de lire à ce sujet et allez trouver les gens qui ont changé de vie et demandez-leur comment ils ont fait.

« Et si j’échoue ? »

Si vous vous êtes donné un objectif raisonnable et réalisable et que vous échouez à l’atteindre, vous avez quand même bien avancé :

C’est la peur de l’échec qui mène à la procrastination, au manque de motivation et… à l’échec. Mais en étant naïf et en tentant d’atteindre des objectifs (même hors de portée) et de réussir, nous sommes au moins motivés par le fait de faire partie de ceux qui peuvent dire : « j’ai essayé. »

Dites-moi tout : qu’essayez-vous d’atteindre ? De quelle façon avez-vous réussi (ou lamentablement échoué) ? Et de quelle façon pensez-vous pouvoir être plus naïf ? Dites-moi ça en commentaire.

7 Comments

  • Etienne Posted 20 février 2020 6 h 00 min

    Bonjour Coralie, naïve ne veut pas dire,que vous cherche chez,un mentor est bien plus souvent un menteur ,revient à être ou à devenir un «  esclave » ,devant écrire,minimum 2 à plus / an ,contract oblige,peut importe ,ce que vous écrivez,après votre premier best-seller….ect Écrivez,le reste sera peut être un beau rêve mais quel beau cadeau que d’être des beaux rêves dans l’maginaire de vos lecteur ! Qui n’essaie pas,n ‘a rein ,sauf , des regrets ! Vas ,vas, là où t’es écrit te mèneront ! Pour notre plus grand plaisir ,d’être « naïf «  à ta literature !Publie,sur tous supports,Tôt ou tard,je l’espère pour vous ,que tu sera heureuse, d’être plus aimée et lue que simplement éditée dans chez, Truc Much ,Edition. Alors,va ,va,au bout de ton rêve, Bien à vous, Étienne .

    • Coralie RAPHAEL Posted 21 février 2020 4 h 32 min

      J’irai au bout de mes rêves ! Merci, Étienne !

      • Etienne Posted 4 mars 2020 0 h 11 min

        Bonjour,ce qui permet à l’humain d’évoluer c’est de rêver. Tous les événements qui se passent dans la vie ,ont pour point de départ et d’ambitions ,le rêve. Que se soit ,malheureusement les dictateurs, les politiciens, les rois ,les terroristes, …..mais aussi tous les acteurs,écrivains et célébrités du cinéma,les sportifs, tous ont fait de leurs rêves bon ou mauvais (hélas !) souvent une réalité dont on se souvient encore! Même mon chien,rêve,mais sa, c’est une autre histoire ! Mon rêve c’est de recommencer ma vie là où mes rêves heureux mon laisser! Et vous votre rêve…..le plus stupéfiant,extraordinaire, votre inaccessible étoile c’est …..! Shut !!! Bien à rêves ,Étienne.

  • Fra Posted 19 février 2020 9 h 14 min

    Rafraichissant / encourageant comme article.
    On échoue jamais vraiment… on apprend.
    Être naïf et apprendre constamment, trouver les bonnes personnes ressources et fermer ses oreilles aux détracteurs.

    • Coralie RAPHAEL Posted 20 février 2020 4 h 00 min

      C’est exactement ça ! Merci beaucoup d’avoir pris le temps de réagir !

  • Blablasaurhum Posted 19 février 2020 7 h 20 min

    Sympa, cet article.
    Mais, du coup, je suis curieuse ! Pourquoi n’aurais tu pas écrit ce livre si tu avais fait des recherches ? ^^

    • Coralie RAPHAEL Posted 20 février 2020 4 h 06 min

      Héhé, bonne question Emma ! Parce que si j’avais fait des recherches, j’aurais certainement lu des choses comme impossible de percer dans l’édition traditionnelle, difficile de sortir du lot en autoédition, etc. et je me serais sûrement découragée. Que là, je me suis seulement dit : je vais écrire un livre. Je n’ai réfléchi à rien d’autre !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :