4 façons de trouver des lecteurs fous de votre livre

Vous voulez trouver des lecteurs et des fans en délire ? Magnifique. Je vais vous donner les conseils les plus ennuyeux possibles. Vous allez certainement être déçu que je ne vous donne pas de formule magique pour gagner des millions de lecteurs. Mais malheureusement c’est ainsi. Les fans et les lecteurs se gagnent peu à peu. Et il faut du temps pour construire un lien qui nous unit à eux. Et ce, même si vous obtenez une énorme visibilité du jour au lendemain.

Voici 4 façons de trouver et rassembler vos fans. C’est une stratégie sur le long terme.

1. Vos autres livres

Créer des liens, ça prend du temps. C’est pourquoi écrire est presque toujours le meilleur moyen de trouver des lecteurs et écrire plus est presque toujours le meilleur moyen de transformer vos lecteurs en de vrais fans.

La vérité est rarement glamour. Personne ne veut l’entendre mais c’est un fait. Les gens cherchent toujours la solution de facilité et peu veulent bien entendre que pour monter une entreprise ou gagner de l’argent, il faut travailler dur pendant de longs mois voire de longues années et ne jamais baisser les bras.

Quelques auteurs disent parfois : « Mais je ne veux pas écrire plus de livres. Je veux trouver des lecteurs pour CE livre. » C’est souvent dit sur le ton du désespoir et on peut les comprendre. Écrire un livre, surtout quand on débute, peut être difficile. Et la dernière chose que certains auteurs veulent entendre après de longs mois de travail, c’est qu’il est temps de s’y remettre encore et encore. Mais voilà la douloureuse vérité : si vous n’avez qu’un livre à votre actif, vos chances de vous faire connaître sont presques nulles. Votre voix est tout simplement trop faible et va être recouverte par le bruit.

J’ai créé cette liste par ordre d’importance et « vos autres livres » sont en première position pour une bonne raison. Si vous pouvez écrire un autre livre puis encore un autre, votre pouvoir est multiplié à chaque nouvelle sortie. L’effet est géométrique. Après suffisamment de livres et de temps (je ne promets rien sur le nombre ni sur la durée), vous devriez atteindre la masse critique pour avoir un réseau assez étendu pour que les lecteurs de vos rêves vous trouvent sans peine. Ça peut, dans certains cas, mener certains auteurs à connaître « le succès du jour au lendemain », appellation erronée puisque ces auteurs ont passé des milliers de nuits à écrire.

Donc oui, écrire plus de livres. Chaque livre est un petit entonnoir qui vous apporte quelques lecteurs petit à petit. Certains vous seront fidèles et liront vos autres livres. Si vous en avez d’autres à leur proposer, un lien plus profond se créera entre vous. Vous n’en avez pas d’autres ? Alors pourquoi continueraient-ils de vous suivre ?

2. Les amis de vos lecteurs

J’ai dit plus haut que j’ai créé cette liste par ordre d’importance mais ce deuxième point va de pair avec le premier et est tout aussi important. Sans surprise, c’est en écrivant toujours plus d’excellents livres que vous aurez des chances d’être lu par les amis de vos lecteurs.

Si vos lecteurs parlent de votre livre, alors vous aurez de plus en plus de fans. Vous voulez une machine à argent qui tourne pendant votre sommeil ? Cette machine c’est le bouche à oreille. Elle va peut-être produire plus de pièces jaunes que de grosses liasses de billets au début mais elle est là, travaille pour vous, toujours plus chaque jour et à chaque sortie d’un nouveau livre.

Il n’y a pas plus efficace que le bouche à oreille. Si vous êtes un gros lecteur (et quand on est auteur, il vaut mieux être un gros lecteur), réfléchissez à la dernière fois où une pub vous a poussé à acheter un livre. À moins que vous soyez un cas à part, vous suivez plutôt les recommandations de vos amis et membres de la famille plutôt que les conseils d’un tiers non objectif. Les suggestions de livres dans les librairies en ligne sont entre les deux. Elles sont automatisées mais elles recommanderont votre livre que s’il est aimé par suffisamment de lecteurs d’un autre auteur, signalant ainsi des goûts littéraires similaires.

Voici comment faire fonctionner le bouche à oreille. Comment faire pour que vos lecteurs disent à leurs amis qu’ils doivent absolument vous lire. Voici comment obtenir une armée de lecteurs dévoués qui vont vendre votre livre à votre place :

Écrivez des livres qui valent la peine d’être partagés.

Il va vous falloir être suffisamment bon pour que vos livres touchent les lecteurs au point qu’ils aient envie que d’autres personnes vivent la même expérience de lecture qu’eux. Il faut avoir du temps pour lire et accepter de lire un livre qu’on vous a recommandé est donc un acte de confiance. La plupart des gens vont recommander des livres qu’ils ont trouvé exceptionnels pas juste intéressants. Vous parviendrez à mieux communiquer les émotions à force d’écrire et de vous entraîner. Vous renforcerez ainsi le lien émotionnel avec vos lecteurs à chaque nouvelle publication.

3. Goodreads (ou Babelio)

Goodreads est à mi-chemin entre le réseau social et l’habituel bouche à oreille. Je place Goodreads dans cette liste car il est bien mieux positionné que Twitter, Facebook ou autre réseau social à la mode. Sur Twitter, les gens vont peut-être écouter les suggestions de livres. Sur Goodreads, ils cherchent activement.

Créez-vous un compte auteur et associez-y vos livres. Ils sont peut-être déjà notés et chroniqués. (Les lecteurs de Goodreads et Babelio sont avides de lecture et proactifs ; il n’est pas rare qu’ils listent eux-mêmes les livres.) Une fois que c’est fait, vous pouvez ajouter votre biographie, une photo, le fil RSS de votre blog, choisir de répondre aux questions de vos lecteurs, etc. (Notez qu’il y a moins de fonctionnalités sur Babelio et qu’il faut y avoir complété son profil avant de se déclarer auteur.)

N’essayez pas de vous faire passer pour ce que vous n’êtes pas. Pour faire un bon usage de Goodreads ou Babelio, comportez-vous humainement, interagissez avec les lecteurs en petit comité. Rappelez-vous : la marque d’un auteur se construit lentement, un lecteur à la fois. Si vous faites régulièrement des apparitions, êtes poli et respectueux, possédez une personnalité plaisante, sortez de nouveaux livres, vous pouvez finir par avoir une belle communauté de lecteurs. Attention à bien rester dans le cadre des groupes de lecteurs et d’auteurs. N’allez pas spammer les gens avec vos livres. Les membres de Goodreads n’aimeront pas ça et vous perdrez des lecteurs.

Une dernière chose : la façon de noter sur Goodreads est différente de celle d’Amazon. Votre ego prendra peut-être un coup quand vous verrez que votre livre noté 4,5 étoiles sur Amazon n’en a que 3,5 sur Goodreads. Mais ces notes sont plus ou moins équivalentes. Sur Amazon, la plupart des lecteurs donneront 3 étoiles ou moins à un livre s’ils ne l’ont pas trop aimé ou carrément détesté alors que 3 étoiles sur Goodreads signifient que le lecteur a bien aimé votre livre mais ne l’a pas trouvé particulièrement renversant. Vous pouvez vraiment vous réjouir si vous recevez 5 étoiles sur Goodreads.

Ne vous disputez pas avec un lecteur qui a laissé une mauvaise note. Acceptez-la et allez de l’avant. À la limite discutez avec lui si un fait est erroné mais si vous pouvez éviter, c’est mieux.

4. Les autres réseaux sociaux

J’ai envie d’écrire « Vous pouvez aller sur [votre réseau social préféré du moment] et [autre réseau social tendance du moment] pour trouver votre lecteur idéal » mais je vais compléter les trous quelques noms : Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest… Et tous ceux que vous voulez.

Traiter le point des réseaux sociaux d’un air blasé peut sembler dédaigneux. On sait tous que les réseaux sociaux sont super importants et que le dernier sorti a toujours une petite touche de magie, n’est-ce pas ? Il existe plein d’ateliers pour vous apprendre à vous servir de [réseau social à la mode] pour faire fortune donc c’est clairement là que se trouve le moyen le plus facile de trouver des lecteurs.

Mais si vous avez lu jusqu’ici, vous savez que c’est n’importe quoi. Laissez-moi vous dire ce que sont les réseaux sociaux : ce sont des réseaux de personnes. Qui socialisent. En ligne. C’est tout. Dès que vous commencez à penser que vous devez faire de la génération de leads sur Twitter, prenez le temps de vous demander si c’est bien futé de faire ça. Vous devez vous servir de Twitter, bien sûr, mais n’allez pas en dépendre. Twitter est une tactique et avant d’avoir une tactique, il faut mettre en place une stratégie.

La stratégie ici c’est de trouver des gens qui pourraient apprécier votre travail et de vous lier à eux. Chercher sur Twitter, suivre des gens, communiquer avec eux sont des tactiques. Les tactiques peuvent changer mais pas la stratégie. Si Twitter disparaît ou si son efficacité faiblit, le ciel ne vous tombera pas sur la tête. Vous trouverez simplement un autre moyen de chercher de potentiels lecteurs et de vous lier avec eux.

En résumé, servez-vous des outils numériques mais avec modération. Ne passez pas 10 heures sur Facebook contre 5 heures d’écriture. L’écriture est toujours plus importante.

Un dernier conseil

Faites attention à ne pas courir après n’importe qui. C’est tentant d’accueillir « tous ceux qui veulent de vous » et d’essayer de trouver des moyens de plaire à un maximum de lecteurs.

Mais c’est souvent une erreur. Si vous voulez vraiment plaire à un maximum de lecteurs, vous devez rester aussi neutre que possible. Il n’y a pas un genre de fiction qui est universellement apprécié donc si vous souhaitez vous rapprocher d’un lectorat universel, la solution est de ne pas écrire qu’un genre de fiction. Une page blanche met tout le monde d’accord mais à la seconde où vous y écrivez des mots, vous allez perdre ceux qui n’aiment pas ces mots.

Les auteurs qui cherchent désespérément des lecteurs (et l’argent qui va avec) vont souvent faire des concessions dans leur travail pour essayer d’attirer n’importe qui prêt à dépenser de l’argent dans un livre. Résistez à cette tentation. C’est pas grave si des lecteurs vous abandonnent parce que vous restez fidèle à ce que vous aimez écrire. Ce n’était pas vos lecteurs, voilà tout. C’est en restant droit dans vos bottes que vous rassemblerez plus de lecteurs. Les vôtres.

Ne changez pas qui vous êtes, ce que sont sont vos livres et ce que votre marque représente juste pour grapiller le plus vite possible un lectorat qui ne vous convient pas (et ne vous conviendra jamais). C’est en restant authentique que vous développerez une vraie communauté de lecteurs et de fans.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :