Le paradoxe du marketing : petit deviendra grand

Le paradoxe du marketing : petit deviendra grand

Est-ce que les pensées suivantes vous ont déjà traversé l’esprit ?

  • Mon livre a une large audience et peut plaire à n’importe qui.
  • Je ne veux pas être mis dans une case, je veux attirer toutes sortes de lecteurs.
  • Si on parlait de mon livre dans La Grande Librairie, tout le monde pourrait voir à quel mon travail est intéressant et universel.
  • Quand les extraterrestres envahiront la Terre, eux aussi constitueront l’audience de mon livre.

OK, peut-être pas la dernière. Mais les nouveaux auteurs pensent souvent que leur audience potentielle est très large.

Mon but n’est évidemment pas d’étouffer vos ambitions mais cette attitude ne constitue pas une bonne stratégie marketing.

Vous avez le droit de rêver de toucher des millions de personnes mais pour ça vous devez commencer par les gens qui constituent votre marché cible ou segmentation démographique. Il vous faut penser marketing :

  1. Définissez votre marché cible.
  2. Positionnez votre livre sur ce marché.
  3. Développez un marketing mix qui correspond à ce marché cible. (Le marketing mix définit les domaines dans lesquels vous prévoyez d’être actif pour atteindre votre audience.)

Si vous essayez de faire n’importe quoi pour n’importe qui, vous finirez par n’être rien du tout.

Petite parenthèse : aux États-Unis, les professionnels du marketing ont longtemps utilisé un modèle de classification des styles de vie appelé VALS pour identifier leur marché cible et positionner leurs produits. Je ne pense pas que cette approche soit applicable aux livres et à leurs auteurs mais un coup d’œil à cet outil devrait vous aider à comprendre comment vous y prendre pour définir votre marché. Et ce qu’il faut vous rappeler c’est que même les grosses marques et entreprises ont un marché cible. Elles essaient d’attirer et d’intéresser une population bien définie avec chacune de leurs campagnes.

Des auteurs refusent d’être catégorisés ou veulent rester ouverts à toutes sortes de lecteurs. C’est très bien et c’est logique d’avoir ce genre d’aspirations. Mais quand il s’agit de marketing, il faut aller à l’encontre de cet état d’esprit.

Paradoxalement, une stratégie et une communication en marketing bien rodées, particulièrement pour les nouveaux auteurs, est de cibler le plus étroitement possible et de se constituer un cercle de lecteurs. Il faut commencer par vous adresser aux personnes que vous intéressez le plus (vos meilleurs prospects) pour éviter de gaspiller du temps et de l’énergie lors des premières étapes.

Vous obtiendrez une grande audience en commençant par un petit cercle puis en laissant les ondes se propager. N’essayez pas de commencer large et de d’étrécir ensuite : c’est le contraire de ce qu’il faut faire.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :