Avoir un site pour connaître vos lecteurs

Avoir un site pour connaître vos lecteurs

Je propose aujourd’hui de répondre à quatre questions autour du site d’auteur.

1. Quel est le but ou la fonction d’un site ?
C’est un lieu online qui n’appartient qu’à moi. J’y décide de ce qui s’y passe et j’y rassemble tout mon travail. C’est donc le meilleur endroit pour comprendre qui je suis et ce que je fais. Sur toutes les autres plateformes que j’utilise (Twitter, Instagram, etc.), je mets toujours le lien de mon site pour les gens qui souhaitent en savoir plus ou me contacter.

2. Les auteurs ont-ils besoin d’un site pour connaître leurs lecteurs ?
Twitter, Instagram et les autres plateformes aident à trouver des lecteurs et à se connecter avec eux mais ces liens peuvent disparaître à tout moment ou être fragilisés. Avoir mon propre site me donne plus de contrôle et un meilleur aperçu sur mes connexions : comment et pourquoi les gens me trouvent.

3. Quels outils pour un site ?
Je fais tout moi-même. J’ai acheté mon nom de domaine et le site est hébergé sur mon propre serveur. J’ai installé WordPress, acheté un thème premium qui nécessite peu de retouches.
J’utilise WordPress depuis des années donc ce n’est pas difficile pour moi à utiliser. Et je préfère WordPress parce que c’est gratuit, open source, régulièrement amélioré et mis à jour. Le support et les caractéristiques sont tout simplement excellents grâce à la gigantesque communauté qui s’est développée autour. WordPress, c’est ce qu’on appelle un CMS (Content Management System) et c’est ce qui rend facile l’ajout d contenu ou de média sans avoir besoin de savoir coder. N’importe qui avec un ordinateur et une connexion internet peut faire la même chose que moi en une (longue) nuit, après avoir lu quelques tutoriels.

4. Un conseil aux autres auteurs ?
Il faut savoir voir au-delà de l’objet imprimé. Il y a plein de façon d’offrir une histoire à ses lecteurs mais on s’imagine souvent qu’il n’y en a qu’une, la traditionnelle qu’on connaît tous. Mais il est tout à fait possible (et plus amusant) d’avoir un impact en dehors de l’édition traditionnelle. Pour ça, il faut connaître son lectorat et savoir comment l’atteindre. Il y a les blogs, les newsletters, les podcasts, les vidéos, les comptes Twitter, les sites d’écriture en ligne, etc. Toutes les histoires ne méritent pas ou ne nécessitent pas d’être imprimées ou publiées en maison d’édition. De nos jours, ce n’est plus un gage de réussite. Le plus important est de trouver le média qui convient le mieux à son histoire pour atteindre sans faute son audience.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :