Être actif sur les réseaux sociaux sans perdre la tête

Le plus gros problème des personnes qui galèrent avec le marketing en ligne, c’est le temps. De nombreux auteurs ont du mal à trouver un équilibre entre les réseaux sociaux et l’écriture. Sans la possibilité de revenir avant l’ère de Twitter, il ne nous reste que quelques options.

  1. Engager quelqu’un. Trouver quelqu’un pour gérer vos mails, votre compte Twitter et tous vos autres espaces en ligne.
  2. Râler et procrastiner. Espérer que tout ça disparaisse. Refuser d’admettre que la visibilité sur les réseaux sociaux est nécessaire.
  3. Maîtriser et gérer. Connaître les bonnes astuces et apprendre à utiliser les outils nécessaires pour assurer une présence optimale sur les réseaux sociaux.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, un petit mot sur les réseaux sociaux. Plutôt que de voir leur utilisation comme une obligation, essayez de voir les choses différemment. Les réseaux sociaux nous donnent les moyens et l’occasion d’être en contact directement avec nos lecteurs, ce qui était impossible quinze ans plus tôt. C’est peut-être la galère parfois, mais c’est aussi un atout. Si vous considérez les réseaux sociaux comme un outil de connexion, ça vous paraîtra peut-être moins comme un fardeau. Examinons maintenant les trois options de manière un peu plus approfondie.

Engager quelqu’un

Je pense qu’il est préférable d’apprendre au moins les bases de quelques réseaux sociaux. Mais vous pouvez engager quelqu’un pour faire ce travail à votre place. C’est important de réfléchir ce que vous êtes le seul à pouvoir faire et ce qui peut être délégué. Vous seul pouvez écrire votre roman. Mais n’importe qui peut écrire un tweet de votre part avec un lien vers votre blog.

Les assistants ou adjoints virtuels proposent une aide abordable. Ils peuvent accomplir un certain nombre de tâches, de la rédaction d’articles de blog ou de newsletter aux publications sur les réseaux sociaux. Certains d’entre eux proposent également de créer des images pour vos articles de blog ou vos publications sur les réseaux sociaux.

Une simple requête sur votre moteur de recherche favori suffit pour trouver un assistant. Mais je pense que travailler avec des blogueurs ou des personnes qui ont elles-mêmes un compte sur les réseaux sociaux est une meilleure option. Quelques blogueurs complètent leurs revenus en devenant assistants virtuels. Ils sont déjà sur différents réseaux sociaux et connaissent les tenants et aboutissants de chacun d’entre d’eux. Vous pouvez consulter leurs comptes pour voir l’utilisation qu’ils en font.

Engager quelqu’un pour faire tout ce qui ne nécessite pas votre implication peut être un bon moyen de travailler votre plateforme sans vous distraire de l’écriture. Vous devriez tout de même envisager d’apprendre à utiliser les réseaux sociaux. L’idéal serait d’interagir personnellement sur au moins un d’entre eux pour vous rapprocher de vos lecteurs. (On en reparle plus bas.)

Râler et procrastiner

Les réseaux sociaux, c’est un peu comme un salon confortable et bondé. Mais ça peut aussi vous donner l’impression d’étouffer et de stagner. Les auteurs souhaitent parfois pouvoir écrire et ne rien faire d’autre. Mais sachez que pendant que vous vous plaignez, vous pourriez construire votre plateforme d’auteur. Vous pourriez créer des liens durables avec les lecteurs qui soutiennent vos écrits.

Maîtriser et gérer

Si vous souhaitez gérer la construction de votre plateforme, il vous faut trouver un moyen qui n’absorbe pas tout votre temps d’écriture. Ça peut prendre un peu de temps au départ de s’habituer aux réseaux sociaux et de mettre une routine en place. Mais une fois fait, ça devient plus facile et plus agréable.

1. Choisir ses réseaux sociaux

Ce n’est pas très réaliste de penser que vous pouvez maîtriser tous les réseaux sociaux. Même les experts en réseaux sociaux en choisissent un qui devient la plateforme principale et utilisent les autres de façon minimale. Je vous conseille d’être présent sur la plupart des principaux réseaux sociaux. Mais n’en choisissez qu’un ou deux où vous serez vraiment actif.

Pour choisir les réseaux sociaux qui vous conviennent, apprenez à mieux les connaître. Ça ne signifie pas qu’il vous faut un doctorat pour chacun d’entre eux, mais juste connaître les avantages que chacun offre, savoir où se trouvent vos lecteurs et ce que vous aimez. Voici les trois grandes questions qui vous aideront à vous y retrouver.

  • Où votre lectorat passe-t-il son temps ? À l’heure actuelle, il y a tellement de réseaux sociaux qu’il est probable que vos lecteurs soient actifs sur plusieurs plateformes à la fois. Faites quelques recherches pour savoir qui fréquente quoi. Si vous souhaitez entrer en contact avec des personnes du monde de l’édition traditionnelle, LinkedIn peut être un bon endroit, par exemple. Mais ce n’est pas forcément là que les lecteurs de fiction ou de littérature indépendante passent leur temps. Il n’est pas toujours possible de repérer exactement où se trouvent vos interlocuteurs ou de se limiter à une seule plateforme.
  • Qu’est-ce que vous aimez utiliser ? L’avantage de la présence de tout le monde partout, c’est que si votre truc, c’est Instagram, qui compte 500 millions d’utilisateurs mensuels actifs, il est fort probable que certaines de vos cibles s’y trouvent. Si vous aimez utiliser une plateforme à titre personnel d’une manière qui ne colle pas tout à fait avec votre marque en tant qu’auteur, je vous suggère de garder un compte privé ou sous un nom différent. Les lecteurs aiment pouvoir jeter un œil aux coulisses du travail de leur auteur préféré, mais ils ne voudront probablement pas voir six messages quotidiens sur vos enfants, à moins que ça n’ait un lien direct avec votre travail d’auteur. Commencez par les réseaux sociaux que vous connaissez et que vous aimez, mais utilisez-les également en tant qu’auteur, et pas seulement à titre personnel.
  • Que propose chaque plateforme ? Faites des recherches sur les différents réseaux sociaux. Vous serez peut-être surpris de constater qu’une plateforme qui vous semble mal adaptée vous apportera en fait exactement ce que vous recherchez en matière de connexion avec vos lecteurs.

Choisissez deux ou trois réseaux sociaux maximum pour commencer. Dans la mesure du possible, j’aime réserver mon nom sur les différentes plateformes (surtout quand de nouvelles apparaissent) pour une question de cohérence. Mais inutile d’aller au-delà d’un simple coup d’œil après l’inscription. Choisissez quelques réseaux sociaux où vous avez vraiment envie de vous investir. Puis, quand vous vous y sentez à l’aise, vous pourrez envisager d’élargir votre champ d’action.

2. S’organiser

Une petite organisation est nécessaire pour atteindre vos objectifs. Il s’agit de simplifier de façon stratégique et souvent d’automatiser vos publications. Pour ça, il vous faut quelques outils, ce sont eux qui vont automatiser et vous permettre de planifier votre activité sur les réseaux sociaux.

Planifier et automatiser sont deux choses similaires, mais une stratégie efficace fait appel aux deux. La planification peut consister à programmer des tweets une ou deux fois par semaine à l’aide d’un outil comme Hootsuite. L’automatisation peut se faire avec un outil tel que Social Jukebox ou d’un plugin WordPress comme Jetpack pour poster chaque article de votre blog sur Twitter. Vous le configurez une fois et le reste se fait automatiquement. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès.

3. Automatiser efficacement

Il y a un certain nombre d’outils pour diffuser automatiquement votre contenu sur divers réseaux sociaux. Ils sont en quelque sorte similaires à l’embauche d’un assistant virtuel. Si vous voyez les choses en grand, vous pouvez tester MeetEdgar (essai gratuit puis 19 dollars par mois), ce qui peut sembler cher, mais pas comparé à l’embauche d’une personne pour s’occuper de vos réseaux sociaux à votre place.

  • IFTTT. If This Then That vous permet de créer des requêtes où une action en déclenche une autre. Par exemple, vous pouvez créer une requête pour que chaque article publié sur votre blog soit automatiquement partagé sur Facebook et Twitter. Cet outil offre un grand nombre d’options très intéressantes et vous pouvez également créer vos propres requêtes. Plusieurs forfaits disponibles, dont un gratuit.
  • Recurpost. Vous permet de créer une bibliothèque de contenus pour vos réseaux sociaux et de planifier vos publications sur Facebook, Twitter, LinkedIn, etc. Payant.
  • Revive Old Posts. C’est une extension WordPress que vous configurez directement dans la partie admin de votre blog pour partager automatiquement vos articles sur Twitter. Gratuit avec option pro payante.
  • Jetpack. L’extension couteau suisse indispensable à tout site WordPress qui permet entre autres de partager vos articles sur les réseaux sociaux. Gratuit avec option pro payante.

Une erreur récurrente en matière d’automatisation, ce sont les publications configurées pour une plateforme partagée sur tous les réseaux sociaux possibles. Vous avez certainement déjà vu des tweets qui contiennent un message incomplet et un lien qui renvoie à une publication sur Facebook. Pourquoi un utilisateur de Twitter irait-il lire votre message sur Facebook ? Ce genre de pratique peut nuire à votre image.

Si vous souhaitez toucher vos followers sur Twitter, tweetez à leur attention. Ne mettez pas de lien vers votre publication Facebook ou votre photo Instagram. Il n’y a aucune valeur dans une publication raccourcie avec un lien pour la lire en entier ailleurs. Ça prend un peu plus de temps, mais dimensionnez vos images correctement pour chaque plateforme et écrivez pour la plateforme que vous utilisez. Il n’y a pas de mal à faire des croisements occasionnels. Ça rappelle aux gens que vous fréquentez d’autres endroits. Mais je vous déconseille de configurer tous vos messages en fonction d’une plateforme et de les diffuser automatiquement sur toutes les autres. Montrez-vous volontaire et disponible. Ça sera beaucoup plus efficace à long terme.

4. Planifier efficacement

Réservez un moment dans votre semaine pour planifier vos publications. Dans l’idéal, vous devriez avoir un mélange de votre contenu et de publications venant d’autres sources que vous jugez pertinentes pour votre audience.

Tous les réseaux sociaux permettent la planification de publications. Mais si vous préférez passer par d’autres outils, les plus populaires sont Buffer, Hootsuite ou CoSchedule. Pour une meilleure portée des publications sur Facebook, je vous recommande de planifier directement à partir de la plateforme.

5. Engager efficacement

L’automatisation et la planification ne doivent pas vous empêcher de passer du temps sur les réseaux sociaux pour avoir de vraies interactions. Répondez aux commentaires, aux retweets ou à tout autre engagement. Parmi les personnes qui vous suivent, suivez à votre tour les personnes pertinentes. Répondez ou posez des questions. Ayez des publications spontanées. En général, soyez actif pendant quelques minutes chaque jour.

Si vous ne vous faites pas confiance pour respecter votre temps, réglez un vrai minuteur ou utilisez des applications comme Minutes Please qui ferment les sites choisis après le temps imparti.

Conclusion

L’automatisation, la planification et les interactions spontanées devraient vous permettre d’être efficace sur les réseaux sociaux sans épuiser tout votre temps ou votre énergie. Commencez par une ou deux plateformes et mettez en place votre organisation. N’attendez pas d’avoir terminé un manuscrit pour commencer à réfléchir à votre présence en ligne.

Voyez les réseaux sociaux comme un moyen d’entrer en contact avec vos lecteurs et organisez-vous au mieux pour ne pas avoir à y passer trop de temps.

Coralie Raphael
Coralie Raphael

Je parle beaucoup d'auto-édition et essaie d'aider les auteurs à comprendre dans quoi ils mettent les pieds. Parfois j'écris aussi des livres.
En savoir plus.

Publications: 213

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :