Le gros malentendu sur le site d’auteur

On m’a récemment posé la question suivante : Est-ce que je peux publier mon livre sur mon site d’auteur?

On me l’a déjà posée de différentes façons :

  • Et si je poste plusieurs chapitres entiers de mon roman sur mon blog ?
  • Si je poste mon roman sous forme de feuilleton sur mon site, c’est considéré comme publié ?
  • Comment mettre en place un système d’abonnement en échange de l’accès au roman que je publie sur mon site ?

La première réponse est simple : bien sûr que vous pouvez publier votre histoire sur votre site. Mais pour quoi faire ?

  • Que gagnez-vous à poster votre roman sur votre site ?
  • Comment les gens sauront-ils que votre histoire s’y trouve ?
  • Pourquoi quelqu’un aurait-il envie de lire votre livre sur votre site ?

Quel est votre objectif en publiant votre roman sur votre site au lieu de le publier sur le plus gros revendeur d’ebooks (Amazon) ?

Cette question montre qu’il y a un malentendu sur la fonction des sites d’auteurs (ou du moins de la majorité d’entre eux).

Un site d’auteur est avant tout un outil marketing, pas un outil de publication et de distribution.

La raison principale de créer un site d’auteur, c’est d’avoir une plateforme marketing pour tout ce que vous faites. Sur votre site, vous racontez votre histoire et celle de vos œuvres. C’est une carte de visite qui fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Elle travaille sans cesse pour vous. Votre site :

  • fournit des informations officielles sur vos livres
  • donne aux lecteurs un moyen de rester en contact (par exemple, par le biais d’une newsletter ou de liens vers les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes actifs)
  • montre votre professionnalisme aux médias et autres personnes qui souhaitent vous offrir une couverture médiatique.

Certains auteurs bloguent sur leur site, et dans ce cas, oui, ça implique une fonction de publication. Mais au fond, le blog est un outil marketing. Il fait partie de votre plateforme d’auteur et de votre stratégie commerciale à long terme.

Il y aura toujours des histoires qui raconteront le succès d’auteurs qui, en bloguant, ont décroché un contrat de publication ou qui ont publié leur roman en feuilleton sur leur site, et qui, d’une manière ou d’une autre, ont obtenu un énorme succès. Agathe Ruga et Sous le soleil de mes cheveux blonds en sont un exemple. Mais il s’agit de cas tellement isolés qu’ils n’ont aucune incidence sur le fait que les sites d’auteurs ne sont pas la plateforme idéale pour la publication et la distribution d’un ouvrage. Ils sont plus adaptés à la création d’une marque et au marketing direct auprès des lecteurs.

Il y a un moyen beaucoup plus efficace pour se constituer un lectorat. Publiez votre œuvre là où les lecteurs recherchent leur prochaine lecture. Il peut s’agir d’Amazon, de Wattpad ou d’une autre plateforme de lecture et d’écriture où des milliers de personnes se retrouvent. Pour un auteur de fiction, transformer son site en une plateforme de lecture n’est pas une chose aisée. Ce n’est pas impossible, mais en général, les auteurs n’ont pas les compétences nécessaires pour y parvenir.

Pour les auteurs qui espèrent attirer un éditeur ou un agent littéraire en publiant leur travail sur leur site. Il y a très peu de chances que quelqu’un tombe sur votre travail et vous offre un contrat de publication ou vous propose de vous représenter. Il faudrait que vous attiriez l’attention de manière significative ailleurs et que cela génère un trafic important sur votre site.

Une courte remarque sur les droits de publication. Concernant les droits, je ne pense pas qu’un auteur compromette ses chances d’obtenir un contrat d’édition en publiant son travail sur son site. Techniquement, oui, vous le publiez, mais comme peu de gens le liront ou sauront que vous l’avez fait, mettre votre travail en ligne est sans conséquence. Vous pouvez simplement le retirer si un éditeur exprime son intérêt.

Concernant le piratage lorsque vous publiez votre travail sur votre site. Ça indiquerait qu’il y a un marché pour votre travail. Félicitations ! Plus sérieusement, je blogue depuis 2012 et je peux vous dire que le nombre de problèmes que j’ai rencontrés avec le vol de contenu est proche de zéro. Le piratage concerne principalement les œuvres à forte demande commerciale, comme Harry Potter.

Quand un auteur se demande s’il peut publier son roman sur son site, c’est généralement parce qu’il a peur du piratage, de compromettre ses droits ou ses chances auprès d’un éditeur. Mais il passe complètement à côté de cette question : qui pourrait s’intéresser à son travail ou qui pourrait le trouver sur son site pour commencer ?

Quel est le meilleur avantage de votre site d’auteur ? Comment l’utilisez-vous pour développer votre activité ?

Image par défaut
Coralie Raphael
Je parle beaucoup d'auto-édition et essaie d'aider les auteurs à comprendre dans quoi ils mettent les pieds. Parfois j'écris aussi des livres. En savoir plus.
Publications: 179

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :