L’engagement du lecteur et la plateforme d’auteur

Vous avez certainement déjà entendu parler de « développement d’audience. » Ça consiste à atteindre les personnes intéressées par ce que vous faites. À personnaliser votre lien avec ces personnes en fonction de leurs niveaux d’intérêt.

Le développement d’audience est difficile à définir parce que ça n’implique pas que du marketing pur mais des relations avec une personne à la fois. Il ne s’agit pas de vendre (même si le résultat se transforme souvent en ventes). Il s’agit plutôt de créer une communauté qui va s’intéresser à vous sur le long terme. Et ça requiert une communication significative et constante avec vos lecteurs.

Voici la définition que je propose :

Le développement d’audience, en gros, c’est construire des relations pour obtenir le « pouvoir des gens » qui soutiendra votre travail. Comme si vous rassembliez de l’énergie positive (celle des gens) pour vous attirer plus de soutien. Il faut du temps pour voir les résultats du développement d’audience. C’est un processus de construction. Il vous faut connaître les personnes qui constituent votre audience et vous lier avec elles. Si elles sentent que le courant passe bien entre vous, si elles sentent que vous vous intéressez à elles, en retour elles s’intéresseront elles aussi un peu plus à votre travail. Il vous faudra beaucoup d’efforts et de persévérance mais vous verrez les relations nouées se transformer en une communauté positive autour de votre travail. Cette communauté est la clé de votre succès !

Donc le développement d’audience, c’est une expression sophistiquée du monde des affaires pour décrire la communication directe avec votre lectorat et les interactions bénéfiques et respectueuses dans les deux sens. Ce qui suit est un plan et une stratégie pour vous permettre de vous lancer dans ce fameux développement d’audience et de votre plateforme d’auteur, au passage. (Si vous ne savez pas ce qu’est une plateforme d’auteur, en voici une définition ici.)

Pourquoi c’est important ?

L’engagement du lecteur devrait être votre propriété exclusive car il représente un investissement sur le long terme dans votre carrière. Ne comptez pas sur un éditeur ou un agent littéraire pour vous trouver et « garder » une audience. Si en revanche, vous trouvez et prenez soin de cette audience sur une plateforme et des canaux qui vous appartiennent, vous réalisez là un bel investissement.

Partie 1 : la créativité et l’authenticité

Quand des auteurs débutants se demandent s’ils ne peuvent pas juste engager quelqu’un pour se faire connaître auprès des lecteurs (par exemple, sur les réseaux sociaux ou ailleurs), ils passent souvent à côté de l’intérêt et des avantages à communiquer avec eux. Apprendre à les connaître directement et renforcer vos relations mène à un meilleur marketing sur le long terme. Pour bien faire, il vous faudra être présent et authentique. C’est difficile à faire pour quelqu’un d’autre, de communiquer à votre place et prétendre être vous. Ça peut aussi vous empêcher de comprendre comment améliorer vos prochains travaux. Par exemple, beaucoup de mes articles sur ce blog sont inspirés de questions et discussions lues sur Twitter.

Peu importe la façon dont vous décidez de communiquer avec vos lecteurs, il est important que vous :

  • appréciez les outils ou plateformes que vous utilisez pour vous en servir longtemps (et les lecteurs sentent vite si vous ne prenez pas de plaisir à ce que vous faites).
  • soyez constant et cohérent dans votre style, et que vous n’adoptiez pas une « voix marketing » qui pourrait faire fuir les lecteurs.
  • vous concentriez sur ce qui satisfait et engage à la fois les lecteurs et vous-même.

Les gens viendront facilement vers vous si vous êtes enjoué et que vous ne vous prenez pas trop au sérieux. Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas ou ne devez pas parler de sujets sérieux. Ça veut plutôt dire que vous n’avez pas peur d’expérimenter, de vous amuser et d’être humain, tout simplement. Sans vouloir faire de la psychologie de comptoir, bien vous connaître et vous sentir sûr de qui vous êtes (et n’êtes pas) est essentiel pour une bonne communication avec votre audience. (C’est vrai pour toute entreprise ou organisation également.)

Partie 2 : les affaires

Avant toute chose : peu importe la façon et le moment où vous interagissez avec le lecteur, ça doit se faire dans le cadre d’une autorisation. J’entends par là que le lecteur a déjà indiqué d’une façon ou d’une autre qu’il accepte de vous écouter — en vous likant, en vous suivant, etc. Adaptez votre communication en fonction de l’intérêt exprimé. Par exemple, les personnes qui sont abonnées à votre site via WordPress expriment plus d’intérêt pour vous que celles qui vous suivent juste sur Twitter.

Vos communications auront en général un de ces deux objectifs :

  1. Les ventes (exemple : annoncer la sortie d’un livre)
  2. Les relations (développement d’audience et de plateforme)

Les communications axées sur la vente sont habituellement liées à des campagnes marketing bien définies, aux sorties de livres ou autres initiatives stratégiques quand vous souhaitez tester leur efficacité et leur impact. (Si ce n’est pas le cas, demandez-vous pourquoi vous envoyez des messages de ventes sans stratégie derrière.)

Dans cet article, je ne vais parler que de la communication axée sur les relations (qui souvent a un impact positif sur la communication axée sur les ventes). Voici quelques outils importants pour cette communication.

1. Votre propre site web + Google Analytics. Votre site est un des meilleurs outils que vous ayez pour un premier contact avec vos lecteurs. Vous pouvez l’utiliser pour capter l’attention de votre audience et communiquer avec elle sur le long terme grâce à un blog et pouvez analyser comment les gens vous trouvent, en quoi vous les intéressez (comment/quand ils parlent de votre travail) et quel contenu rencontre le plus de succès auprès de vos lecteurs.

Comment trouver tout ça ? Google Analytics vous racontera l’histoire de vos lecteurs : ce qu’ils cherchent et ce qui les intéresse. Vous pouvez découvrir si vos réseaux sociaux vous aident à vous faire connaître (viralité), et apprendrez quels mots-clés ont cherché les gens pour tomber sur votre contenu. Ce genre de données a une valeur inestimable quand vous avez à choisir où passer votre temps pour communiquer avec vos lecteurs (surtout quand vous avez besoin de vous concentrer sur l’écriture), ce qui importe aux lecteurs dans votre relation et ce qu’ils aimeraient plus voir.

Regardez votre site web et assurez-vous de donner aux visiteurs envie d’agir. Qu’attendez-vous d’eux ? Qu’ils s’abonnent à votre blog ? Obtiennent un téléchargement gratuit ? Vous suivent sur Twitter ? Si vous ne les poussez pas à agir, ils ne le feront probablement pas.

2. Les réseaux sociaux ou communautés en ligne que fréquentent vos lecteurs. L’idéal est de trouver un bon équilibre entre :

  • les réseaux sociaux que vous appréciez
  • ceux où se rassemblent vos lecteurs
  • les médias complémentaires à votre travail

Je vous conseille d’en tester un maximum jusqu’à ce que vous trouviez quels sites ou communautés ont le plus de signification et d’impact sur votre communication avec les lecteurs (utilisez les analyses de données pour faire les meilleurs choix). Une fois le canal le plus efficace pour vous identifié, vient la grande question : qu’allez-vous y faire ? Vous n’allez bien sûr pas spammer les gens avec votre livre. Pour être intéressant, vous devez vous intéresser au monde et autres personnes. Vous devez être curieux. Alors trouvez un moyen de poster et partager ce qui vous fascine ou vous intrigue. Posez des questions aux autres. Demandez-leur de partager quelque chose. Vous serez peut-être maladroit au début mais rappelez-vous : soyez enjoué, ça aide.

3. La communication personnalisée. Les personnes que vous cherchez à atteindre (en ligne ou IRL) seront à différents niveaux de leur interaction avec vous et votre travail. Votre façon de communiquer doit respecter ça et être segmentée par audience autant que possible. Il y a deux types particuliers de lecteurs qui méritent une attention et une communication spéciales.

Le nouveau lecteur. Pour présenter votre travail à de nouvelles personnes, je vous recommande d’offrir quelque chose de gratuit (un chapitre, un blog avec du contenu intéressant, un téléchargement, etc.). Puis peu à peu, gagnez la confiance des gens et amenez-les à s’investir plus sérieusement en s’abonnant à votre blog ou en achetant votre livre.

Le vrai fan. Pour les lecteurs prêts à acheter vos livres les yeux fermés, pensez à une communication spéciale, réservée à eux seuls. Offrez-leur un traitement VIP à votre façon. Ça peut être un accès à votre prochain livre en avant-première, par exemple.

Le mot de la fin

Une relation forte avec vos lecteurs peut vous mener à de belles opportunités. En marketing, on commence généralement par examiner s’il existe une relation avec les lecteurs ou si elle est à construire. Il est plus facile de débuter avec les relations que vous avez déjà avec vos lecteurs plutôt que d’aller vers des inconnus quand vous avez besoin d’aide pour faire fonctionner le bouche à oreille. Quand vous sortez un livre, partagez l’information avec votre premier cercle de fans et de soutiens et personnalisez chacune de vos communications de façon à ce qu’elles soient en corrélation avec le niveau d’intérêt montré par le lecteur. N’envoyez pas le même messages à tout le monde. Traitez vos fidèles lecteurs, ceux qui vous suivent depuis des années, différemment des autres.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d blogueurs aiment cette page :