4 erreurs courantes qui nuisent au trafic de votre blog

Parfois, les auteurs qui tiennent un blog se demandent pourquoi le trafic reste faible ou s’ils doivent poursuivre leurs efforts.

Compte tenu du temps et de l’énergie qu’il faut consacrer à la création d’un blog, ce sont des questions importantes. Voici quatre erreurs faciles à corriger.

1. Les titres des articles sont trop vagues ou généraux.

Les auteurs sont des personnes créatives et imaginatives. Ils peuvent être tentés de se montrer spirituels, de faire de la poésie ou d’user de métaphore dans les titres de leurs articles. Malheureusement, ce n’est pas une bonne idée. Les titres d’articles doivent être littéraux et précis, pour plusieurs raisons :

  • Google et les autres moteurs de recherche ne comprennent pas les titres pleins d’esprit ou métaphoriques. Les titres vagues peuvent donc nuire au potentiel de votre contenu dans les recherches.
  • Si l’article est partagé sur les réseaux sociaux, il y a de fortes chances que seul le titre s’affiche. Sera-t-il suffisamment attractif ?
  • Les gens à la recherche d’articles à lire scrollent rapidement. Il est peu probable qu’ils ralentissent et accordent une attention particulière à votre article. À moins que le titre ne soit convaincant ou que votre nom ne soit significatif.

Ça peut sembler ennuyeux, un titre direct et littéral, mais je vous garantis que de meilleurs titres entraîneront plus de trafic et plus d’engagement. Juste pour qu’il n’y ait pas de malentendu : je ne préconise pas le clickbait (un titre sensationnel qui ne tient pas vraiment ses promesses), mais un titre précis et convaincant.

2. L’article ne contient pas d’image.

Chaque article devrait inclure une image, même si elle ne semble pas avoir de rapport direct avec ce que vous avez écrit. La présence d’une image augmentera la valeur perçue par les lecteurs ainsi que l’engagement. Mais il y a une autre raison : les partages sur les réseaux sociaux.

Chaque fois qu’un est partagé sur un réseau social, une « carte » est automatiquement générée. Elle comprend le titre, l’image clé et parfois un résumé d’une ou deux lignes de l’article. Si vous n’incluez pas d’image dans votre article, la « carte » sera également dépourvue d’image. Elle n’attirera pas vraiment l’attention sur les réseaux sociaux, où le visuel est roi. Lisez cet article pour apprendre à créer des images pour les réseaux sociaux.

3. Le blog manque de contenu cornerstone.

Le contenu cornerstone, ce sont les articles qui attirent constamment le trafic et l’attention par le biais de la recherche ou du partage. Par exemple, l’un de mes articles phares s’intitule Construire une intrigue convaincante. J’ai également un article cornerstone sur la façon de se lancer dans le blogging.

Votre travail de blogueur est grandement facilité quand vous avez quelques articles de ce type qui attirent régulièrement un nouveau lectorat susceptible de s’intéresser ensuite à vos nouveaux articles. Pour développer du contenu cornerstone, réfléchissez aux problèmes ou aux défis auxquels les lecteurs de votre blog sont confrontés et à ce qu’ils pourraient rechercher sur les moteurs de recherche. Ou bien réfléchissez aux sujets, événements ou questions les plus populaires autour desquels s’articule votre travail. Vous pouvez également envisager de créer régulièrement des listes de ressources, des séries d’entretiens ou des revues de presse qui seront partagées ou feront l’objet de discussions dans votre communauté.

4. Le blogueur partage ses articles sur les réseaux sociaux à la va-vite.

Certains blogueurs configurent leurs articles pour qu’ils soient partagés automatiquement sur les réseaux sociaux où ils sont actifs. C’est une occasion manquée de partager votre contenu accompagné d’un message personnel, d’une question ou tout autre moyen d’engager les gens sur les réseaux sociaux.

Si vous accordez de l’importance aux articles de votre blog, alors accordez de l’importance à la façon dont vous les présentez. Ne vous contentez pas de jeter un lien et de vous en aller, en espérant que les gens s’y intéressent. Expliquez-leur pourquoi il est important pour vous, ou pourquoi il pourrait l’être pour eux.

Le mot de la fin : les auteurs déçus des résultats de leur blog n’ont généralement pas réfléchi de manière stratégique aux articles qu’ils écrivent, ni même à la raison pour laquelle ils les écrivent. Jetez un œil à mon guide pour vous aider à redéfinir votre stratégie si nécessaire.

Image par défaut
Coralie Raphael
Je parle beaucoup d'auto-édition et essaie d'aider les auteurs à comprendre dans quoi ils mettent les pieds. Parfois j'écris aussi des livres. En savoir plus.
Publications: 193

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :